mardi 12 juin 2012

Le mariage qui a failli être bien

Salut les schtroumpfs,

Ouais, samedi, j’étais à nouveau de mariage, journée que l’on pourrait résumer en une formule : la journée du « presque ».

J’ai presque été à l’heure, jusqu’au moment où je me suis rendue compte que je m’étais trompée d’église. Le trompage d’église est en train de devenir ma grande spécialité, une sorte d’acte manqué magnifique qui signifie sûrement « fuck la messe, passons directement au cocktail ».

D’ailleurs, à l’avenir, merci aux futurs mariés de ne pas se marier dans une ville inconnue, dans une église que personne ne sait situer, ce qui m’évitera de 1. héler un couple de retraités pour leur piquer leur plan car évidemment je n’ai pas pris le mien 2. courir comme une hystérique sur la place de la Bourse à Bordeaux à la recherche d’un hypothétique taxi 3. frauder dans le tram sans vraiment savoir où je vais 4. demander mon chemin à un chauffeur de taxi qui regarde son GPS et me dit que l’église en question est à 150m derrière nous.

J’ai failli être classe au cocktail quand on nous a servi des huîtres. J’étais là, avec des amis de lycée, sur la table haute, dans le parc d’un château. J’avalais goulûment mes huîtres avec un beau slurp, je tenais une conversation de haute volée sur la situation de la 1ere circonscription de l’Isère à la veille des législatives, j’avais une jolie robe, et je lançais mes petits bouts de coquille d’huître derrière moi dans un « pftou » puissant, le tout sous le regard de la grand-mère du marié.

J’ai failli pécho au dîner. Seulement je me suis retrouvée à une table de 12, dont 3 couples établis, un en cours, un ami de lycée à l’autre bout de la table (et j’ai arrêté de taper dans les amis de lycée), et une bonne sœur à côté de moi.

J’ai failli être la reine du dancefloor. Seulement comme la musique ne me portait pas, j’ai préféré bouger mon corps dans une sorte de transe du pantin désarticulé. Et je refuse qu’on me réponde que c’était dû à l’alcool.

J’ai failli ne pas être fatiguée au retour, sauf que j’ai enquillé avec une journée de 10h et une bonne grosse cuite des familles le lendemain. Car le secret, c’est de ne jamais faire de descente d’alcool trop rapide. C’est un coup à être malade le lundi.

3 commentaires:

  1. hahaha, tu t'es bien amusé on dirait et chapeau sur les coquilles d'huîtres lancées derrière sous le regard (sûrement réprobateur) de la mamie... mais tu nous a pas dit comment était ta robe..

    RépondreSupprimer
  2. Ca a l'air d'avoir été très compliquée pour vous, comme journée !

    RépondreSupprimer