mercredi 30 mai 2012

Bêta-test

Les jeunes,

Ca fait déjà un mois que Flamby et moi sommes en tête-à-tête. Personne n’est mort, donc tout va bien.

L’autre jour, en faisant un bilan de ce premier mois, j’ai eu une épiphanie intellectuelle : Flamby, en fait, c’est un logiciel.

Un logiciel, un « ensemble d'informations relatives à des traitements effectués automatiquement ». Un truc qui n’a pas d’intelligence à la base, mais qui te rend quand même des services. Une coquille vide que tu dois optimiser.

C’est même un logiciel applicatif, « un logiciel dont les automatismes sont destinés à assister un utilisateur dans une de ses activités ». Voilà, mon travail consiste à coder des automatismes chez Flamby pour qu’il m’assiste dans mes tâches.

Sauf qu’avec Flamby, on a été un peu rapides dans le processus et on l’a mis en ligne immédiatement après l’avoir sorti de la boîte. Il est en bêta-test : on le lance, et on corrige les bugs au fur et à mesure. 

Premier bug : le système d’alimentation. Comme je l’expliquais précédemment, Flamby est fourni avec un câble, et cherche sa prise. Jusqu’à présent, sa prise, c’était sa maman. Elle l’alimentait, lui faisait ses lessives et faisait même parfois office d’agenda et de bloc post-it. Maman n’étant plus là, j’ai, en quelque sorte, repris le flambeau de maman-Flamby. Flamby s’est nourri pendant un mois uniquement de sandwiches. Je rappelle que Flamby n’est pas intelligent à la base, donc si personne n’a codé l’information « le frigo ne se remplit pas tout seul », il n’ira pas tout seul faire des courses. Ma victoire des premiers jours : avoir montré à Flamby les merveilles que Picard fait. Flamby maîtrise maintenant la gamme Formule Express comme personne.

Deuxième bug : l’organisation des dossiers. Il y a eu une erreur de configuration. Du coup, c’est le bazar. La mission: organiser Flamby. Ce qui donne en vrai : « Flamby, regarde ton bureau, ca va pas du tout, là. Il y en a partout, c’est mal rangé. Et tu sais bien que ca ne peut pas être clair dans ta tête si ce n’est pas clair sur ton bureau ». (la vache, on dirait ma mère).

(oui, tu vois à quel point on partait de loin).

Allez, dans quatre mois, on aura peut-être un produit bon pour mise sur le marché.

2 commentaires:

  1. En fait, il est un peu au stagiaire ce que google plus est aux réseaux sociaux?

    RépondreSupprimer
  2. J'associe ton Famby à la marionnette des guignols, et ta scénarisation me fait encore plus rire :-)

    RépondreSupprimer